On a testé la plus longue passerelle himalayenne de France, entre Grazac et Saint-Maurice-de-Lignon

Le « Pas du Géant » ! Longue de 270 m et haute de près de 80 m, la passerelle himalayenne qui enjambe les Gorges du Lignon, entre Grazac et Saint-Maurice est la plus longue de France. Une nouveauté altiligérienne que je suis allée tester pour vous, au petit jour, tout juste après son ouverture.

 

Deux points de départ de la passerelle

 

Grazac ou Saint-Maurice-de-Lignon, on a le choix du départ. D’un côté comme de l’autre, il y a environ 3 km à parcourir avant d’avoir la chance de découvrir la passerelle himalayenne. Il faut donc compter 30 à 45 min de marche en fonction de votre rythme.

Pour ma part, j’ai choisi Saint-Maurice-de-Lignon afin d’arriver du côté du belvédère. Comme une mise en bouche avant de traverser la passerelle. L’occasion, aussi, de faire un peu durer le suspense…

De là-haut, la passerelle est élancée, aérienne, elle paraît si légère… Est-elle bien accrochée ? C’est la première question que l’on se pose. Inévitablement. Le point de vue, lui, est particulièrement photogénique, inégalable. Idéal pour un selfie au-dessus du vide avec la passerelle en toile de fond.

 

Idéal pour les amateurs de sensations fortes

De retour en bas, à l’entrée de la passerelle, alors que mon instinct de survie me pousse à ne pas la franchir, ma soif de sensations fortes me souffle le contraire. Les premiers pas sont hésitants, d’autant que le vide se dessine rapidement sous mes pieds à travers le sol ajouré. De seulement quelques mètres d’abord… puis de plusieurs dizaines, quand on arrive au-dessus du Lignon. Presque 80 m au plus haut de la passerelle !

Tout autour et en contre-bas, le paysage est sauvage, vallonné, à couper le souffle. Si tôt le matin, la passerelle semble côtoyer les nuages pris aux cimes des arbres, jusqu’à ce que le soleil pointe le bout de son nez, les faisant se dissiper. Là, suspendue au milieu des Gorges du Lignon, à 8 heures du matin, le temps s’est comme arrêté… La forêt alentour se réveille et moi aussi par la même occasion, saisie par la beauté du spectacle. Je me suis levée aux aurores, mais le jeu en valait bien la chandelle…

 

Un pas de géant, en plein pays des Sucs

Une chance que je ne sois pas sujette au vertige… On oublie cependant vite ses craintes. Pourtant, plus on avance et plus la géante de fer se balance sous les pieds. La belle est loin d’être figée, réagissant à chacun de mes pas. Mais rassurez-vous, elle est solidement accrochée. Il n’y a aucun doute ! Avez-vous réalisé qu’à 60 m près, c’est comme si la tour Eiffel était couchée sous vos pieds ?! Etonnant quand on y pense…

Le lieu, jusqu’à 9 heures du matin, était plutôt calme, mais très vite, je suis rejoint par de nombreux marcheurs et cyclistes curieux de découvrir et d’essayer cette passerelle dont tout le monde parle. Certains viennent de loin, des départements voisins et sont séduits par la beauté du spectacle, charmés par les sensations nouvelles qu’offre la passerelle.

D’autres, plus impressionnés, ne se risquent pas à lâcher la rambarde de sécurité. Mais profitent néanmoins du panorama : une nature luxuriante à 360° caressée par les rayons du soleil matinaux. Et le Lignon, qui coule calmement en fond de vallée. Un site d’ailleurs classé Natura 2000 .

 

 

Mission accomplie pour ma part et plutôt deux fois qu’une ! Et il est vrai que l’expérience, unique, mérite qu’on y fasse le détour.

Sachez qu’elle est ouverte aux marcheurs évidemment, ainsi qu’aux cyclistes à condition qu’ils descendent de leur monture pour la traverser. Cavaliers et engins en moteur sont en revanche formellement interdits !

 

Partir à la découverte de la passerelle des Gorges du Lignon en pratique

  • Depuis Grazac, rendez-vous sur le parking de Villedemont. Prendre la route qui descend en suivant les flèches « passerelle ». Arrivés devant la ferme, prendre le sentier sur votre gauche, indiqué par de nouveaux panonceaux « passerelle ». Continuer le chemin à travers la forêt en suivant les indications. Le retour se fait par le même chemin. Un itinéraire de difficulté modérée. Non accessible en fauteuil roulant.
    Dénivelé positif : 54 m
    Distance : 2,3 km
    Durée : 35 min.
  • Depuis Saint-Maurice-de-Lignon, rendez-vous sur le parking du parc de Maubourg. Prendre la direction du parc en suivant la flèche indiquant la passerelle. Arrivés devant l’orangerie, prendre le sentier à droite et continuer son chemin à travers le parc. Une foi au fond, suivre la flèche « passerelle » et sortir du parc pour rejoindre la route et continuer tout pendant 1,3 km. Arrivés aux abords de la forêt, suivre le panonceau « passerelle » et prendre le sentier sur votre droite. Continuer ainsi pendant 1,2 km dans la forêt jusqu’à la passerelle. Le retour se fait par le même chemin. Un itinéraire de difficulté modérée.
    Dénivelé positif : 61 m.
    Distance : 3,2 km.
    Durée : 45 min.