Vélo & fromages, des itinéraires servis sur un plateau

Ce n’est pas parce qu’on aime la petite reine qu’on n’est pas gourmands, bien au contraire ! Alors, on vous conseille deux itinéraires garnis d’étapes fromagères pour allier plaisir des gambettes et rencontres affinées au bon goût du terroir de Haute-Loire…

@Laurence Barruel

Une pause gourmande parmi les trésors des gorges de l’Allier…

On part sur la cyclosportive mythique « La Pierre Chany » baptisée en l’honneur du célèbre journaliste sportif natif de Langeac. On suit les reliefs escarpés des Gorges de l’Allier avec des pauses dans les restaurants qui dévoilent des plateaux de fromages goûteux. On flâne sur les marchés où les producteurs des alentours déballent leurs trésors laitiers. On s’arrête dans les fermes pour mieux comprendre le travail des agriculteurs.

@Laurence Barruel

A la Ferme de Brancouny (Saugues),  c’est Hélène et Jean-Pierre qui nous accueillent. On rencontre leurs vaches, on suit la traite, et on remplit notre sac à dos de tomme des montagnes, de crèmes dessert ou de « Grassouillet », ce fromage au lait entier de plus de 4 kg ! Ces amoureux des laitages bio ne vous le diront peut-être pas mais leur tomme aux artisous a été primée plusieurs fois aux concours agricoles !

  • Circuit 12, 105 km, 1997 m de dénivelé positif

Quelques coups de pédale au pays du Saint-Agur, sur les hauteurs du Mézenc

Sur les traces de la Grande Traversée de la Haute-Loire à VTT qui nous emmène sur les hauteurs du Mézenc et dans les gorges de la Loire, on profite de 24 étapes qui sentent bon la présure. C’est le moment d’apprécier le fameux Saint-Agur à Beauzac ou encore la déclinaison des produits au lait de montagne Gerentes à Araules. Dans cette laiterie traditionnelle, on comprend mieux la passion du lait qui est transmise de génération en génération par les agriculteurs. Et si on y passe le matin, on peut même observer l’atelier de fabrication.

  • Tronçon Est de la Grande traversée de la Haute-Loire (au départ de Beauzac) : 295 km, 5084 m de dénivelé positif, 5 à 6 jours.

@Laurence Barruel

L’Artisou de Haute-Loire en route vers l’AOP

Après la Lentille Verte du Puy et le Fin Gras du Mézenc, l’Artisou de Haute-Loire se met en quatre pour rejoindre le club “select” des AOP (Appellations d’origine protégée). Recherches dans la mémoire vivante pour prouver son existence historique, rédaction d’un cahier des charges pour asseoir sa qualité : les producteurs ont la fervente envie de faire reconnaître ce fromage au lait cru de vache très apprécié qui se démarque grâce à ses acariens (artisous en patois vellave).

@Laurence Barruel / @Luc Olivier
@Luc Olivier

Ces petites bêtes adorent tellement ce fromage au lait cru de vache qu’elles passent leurs vies à le picorer. Les tunnels qu’elles creusent permettent de l’affiner, lui conférant ainsi tout son caractère : un goût incomparable aux odeurs de champignons et de noisettes.

  • La confrérie de Haute-Loire fière de faire déguster le fromage aux artisous sur les marchés hauts en couleurs.