La Haute-Loire, paradis de tous les cyclistes et vététistes

Comme si on avait des ailes, on enfile les kilomètres pour voir du pays tout en restant libres et connectés avec ce qui nous entoure. Sur chemin ou sur route, pour les accros ou les plus dilettants, il y en a pour tous les goûts car ce ne sont pas les itinéraires qui manquent en Haute-Loire !

 

Pour les VTT addicts en Haute-Loire

La Haute-Loire, c’est 10 espaces VTT (reconnus par la Fédération Française de Cyclisme) . Un record qui a impulsé la création de la Grande Traversée de la Haute-Loire . Forte de ses 620 km, elle rejoint le club des 14 grands itinéraires de France propices à l’évasion et à la découverte de paysages sauvages. C’est 13 000 m de dénivelé positif qui nous amènent entre Gorges de l’Allier et Gorges de la Loire, entre volcans du Mézenc-Meygal et plateaux forestiers rivalisant de beauté. 10 à 15 étapes sportives pour se faire plaisir, pour goûter aux spécialités locales et faire de belles rencontres chez des hébergeurs spécialisés dans l’accueil des vététistes.

Mais attention, ce n’est pas parce que vous vous lancez en VTT à assistance électrique qu’elle sera pour autant facile… Et si on en veut encore, on part sur la Grande Traversée du Massif Central (GTMC)  toute proche : 1 400 km qui relient le Morvan à la Méditerranée en passant par la Margeride.

 

 

Voyage en itinérance à vélo

Voyager à vélo, c’est aimer suivre de petites routes. Explorer, prendre son temps, contempler, comprendre ce que l’on traverse et profiter de tout ce qu’un itinéraire peut nous offrir. Nouvelle venue dans le monde de l’itinérance à vélo : la Via Allier (V70) . Depuis Nevers (où l’Allier se jette dans la Loire) à Langogne en Lozère, les 435 km de cette véloroute en voie partagée ont été tracés au plus près de la rivière Allier comme si on voulait suivre les saumons qui remontent de l’Atlantique.

En Haute-Loire, elle suit les villages et les châteaux perchés au-dessus de la rivière et s’immisce dans la profondeur de gorges sauvages…

Et pour d’autres aventures altiligériennes aux airs de carte postales, on peut se laisser porter par l’organisation « aux petits oignons » de l’agence L’Autre Chemin .

Pour les meilleurs grimpeurs

La gourde solidement fixée, le maillot bien ajusté pour optimiser l’aérodynamisme : on est prêt à avaler les kilomètres pour sillonner les 22 itinéraires de Haute-Loire. Parmi eux, 6 circuits de divers niveaux ont été tracés par le champion Romain Bardet autour de Brioude, sa ville de naissance et son club de cœur.

Et pour vibrer à l’ambiance du Tour de France, qui d’ailleurs passe régulièrement par la Haute-Loire, on se défie sur le réputé Col de Peyra Taillade qui domine les Gorges de l’Allier avec une moyenne de 7,4 % sur 8,3 km. Et pourquoi ne pas tenter aussi le Mur d’Aurec-sur-Loire ? Des passages à 19 % ! De quoi donner des sueurs froides même aux meilleurs grimpeurs.

  

Le VTT de descente pour les amateurs de sensations fortes

Dernière-née des loisirs aux Estables : la piste d’initiation au VTT de descente 

Muni d’un vélo musculaire, on remonte la pente en téléski et on dévale en empruntant des modules techniques et un boardercross : on gère l’équilibre dans les virages relevés, on dose la vitesse pour les sauts et on file à toute allure au milieu des prairies… Et pour progresser et se sécuriser, quoi de mieux que les conseils d’un moniteur de l’École de VTT  comme Olivier !

 

 L’esprit de famille

Parfois, ce n’est pas le dénivelé qui compte mais bien les moments partagés. Et aucun stress ne peut venir gâcher la fête puisque les voies vertes sont entièrement sécurisées. Tel un cordon de vie, les panoramas donnent l’impression de survoler les volcans. On enjambe les viaducs et on s’immerge dans les tunnels. La vie est douce dans ces moments-là, tout comme la pente. Et c’est bien  normal puisque ces voies vertes suivent d’anciennes lignes de chemins de fer.

Vers Dunières, on peut même grimper avec nos vélos dans le Velay Express avant de revenir par la Via Fluvia.   Ce train d’époque entièrement rénové par des bénévoles nous berce dans une ambiance d’autrefois où défilent les reliefs du plateau du Velay et des Gorges du Lignon Pas sûr que ces paysages aient beaucoup changé depuis 1900 !

Des versions plus alternatives

Trottinettes tout terrain électriques ou non, vélorails : il y en a des engins amusants en Haute-Loire.