L’exposition Chagall liée à l’histoire des Justes du Plateau Vivarais-Lignon

Le Chambon-sur-Lignon et les villages alentour entre Haute-Loire et Ardèche ont été le lieu de refuge de nombreux juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Accueillis et aidés, de nombreux enfants ont ainsi eu la vie sauve. Depuis 2013, un lieu unique en Europe est dédié à ce pan de l’histoire : le Lieu de mémoire, qui accueille cette année l’exposition Chagall « D’une rive à l’autre… », comme un écho à l’histoire des Justes.

Le Lieu de mémoire du Chambon-sur-Lignon propose jusqu’au 2 octobre une exposition exceptionnelle : Marc Chagall, « D’une rive à l’autre… ». Une quarantaine d’œuvres de l’artiste, des lithographies, gravures, peintures et sculptures, sur les thématiques de la Bible, la guerre, mais aussi l’espoir et la vie. Autant de thèmes qui entrent en résonnance avec l’histoire des Justes du Plateau Vivarais-Lignon.

Une exposition que nous devons, comme celles du Doyenné à Brioude, au commissaire d’exposition Jean-Louis Prat, qui a imaginé cette exposition comme un hommage. Un double hommage même. A l’œuvre poétique et vibrante de Marc Chagall, tout d’abord. Mais aussi à l’histoire du plateau, car toute la vie de l’artiste a été marquée par la culture juive et les grands bouleversements du XXe siècle.


La guerre, la peur et la colère suscitées par la Seconde Guerre mondiale et la traque des juifs transpirent dans l’œuvre de Chagall (1887-1985), contemporain de l’époque, et lui-même issu d’une famille juive et pratiquante. D’où la puissance et l’émotion que ses œuvres dégagent…

Dans cette exposition « D’une rive à l’autre » le visiteur suit en effet Chagall de 1914 où il peint son Autoportrait devant la maison au début des années 80 à travers deux salles thématiques. La première, très inspirée par les thèmes bibliques et la religion juive chère à son enfance, qui innerve l’ensemble de son œuvre. Avec beaucoup de couleurs et de poésie, Marc Chagall rend ainsi l’art biblique universel et accessible au plus grand nombre.

En passant la porte de la seconde salle, on sent que Marc Chagall fait face à la montée du fascisme. Poussé à l’exil en 1941 sous l’occupation allemande. Son esprit, désormais marqué par la guerre et les persécutions antisémites se fait plus sombre… Et ses sujets, habituellement empreints de douceur, de naïveté et de poésie, sans perdre de leur magie, se teintent de douleur. Mais malgré tout, bien que blessé, Chagall ne peut s’empêcher de peindre la vie et l’espoir.

Il n’aura jamais cessé « d’être fidèle à ses rêves, à la poésie, à la musique, à la danse… », précise Jean-Louis Prat. Le tout nourri dès son retour en France, en 1947, par ses amitiés avec André Malraux et Louis Aragon dont les mots ne cesseront de l’inspirer, dans sa recherche absolue et sans fin de liberté. Désormais établit dans le sud de la France, à Saint-Paul-de-Vence, les œuvres de Chagall reprennent les couleurs d’un artiste plus apaisé.

Il approfondit même ses recherches artistiques dans différents domaines comme la sculpture, la gravure et la céramique. Plus que des œuvres d’art, la production de Marc Chagall, tout au long de sa vie, est un langage. Un langage finalement intemporel, façonné par ses bonheurs et ses peines, mais à travers lequel l’espoir n’a jamais cessé de briller.

Jusqu’au 2 octobre 2022, venez plonger dans l’univers magique d’un des plus grands peintres de son temps. Une exposition présentée en résonance avec le Lieu de mémoire et l’histoire du Plateau Vivarais-Lignon.

En pratique :

L’exposition « Marc Chagall, d’une rive à l’autre… » est visible du mardi au dimanche de 10 à 18 heures.

Tarifs : 7 euros adulte ; 5 euros réduit/groupe de minimum 10 personnes ; gratuit pour les moins de 10 ans ; 2 euros scolaires.

Le Lieu de mémoire, une exposition permanente dédiée à la mémoire des Justes au Chambon-sur-Lignon

« Les Justes nous montrent qu’il y aura toujours des hommes et des femmes capables du meilleur », disait Simone Veil aux Nations Unies en 2005. Et c’est justement à eux que le Lieu de mémoire et cette exposition rendent hommage.

Le Plateau Vivarais-Lignon, marqué par une forte tradition protestante et une longue habitude d’accueil social et touristique, a en effet accueilli et aidé de nombreux réfugiés, la plupart juifs sous le joug nazi, durant la Seconde Guerre mondiale. Une histoire qui fait aujourd’hui du Chambon-sur-Lignon, de ses communes voisines et de leurs habitants, un exemple d’humanité, de courage et d’altruisme.

Depuis 2013, date de sa création, le Lieu de mémoire propose donc un parcours de visite moderne et interactif mettant en lumière ces valeurs, ayant autrefois conduit à un sauvetage de grande échelle. Il s’organise ainsi autour de différente formes de Résistances : civile d’abord, à travers la population et le courage des habitants du Plateau. Spirituelle ensuite, grâce au rôle majeur des pasteurs, et enfin armée.

L’exposition se termine par une salle mémorielle où des écrans tactiles et des écouteurs permettent de visionner des témoignages de sauveteurs, de réfugiés et de résistants. Des illustrations on ne peut plus réelles qui permettent aux visiteurs de saisir toute la dimension de l’histoire du Plateau Vivarais-Lignon.

Le Lieu de mémoire propose plusieurs événements tout au long de l’année. Des expositions temporaires tout d’abord, comme on le voit cette saison avec Chagall. Mais aussi des ateliers, des conférences, des visites guidées… Le Lieu de mémoire dispose également d’un service éducatif pour les scolaires et des visites adaptées aux différents niveaux. Pour les élèves, c’est l’occasion d’aborder la Seconde Guerre mondiale sous un angle différent : celui de l’engagement des Justes, à travers des histoires qui se sont déroulées tout près de chez eux.

Informations pratiques

Le Lieu de mémoire est ouvert, en basse saison, du 1er mars au 30 avril, puis du 1er octobre au 30 novembre du mercredi au samedi de 14 à 18 heures. Et en haute saison, du 1er mai au 30 septembre du mardi au dimanche de 10 heures à 12 h 30 et de 14 à 18 heures.

L’accueil des groupes et des scolaires peut se faire tout au long de l’année sur rendez-vous : 04.71.56.56.65.

Tarifs : 5 euros ; réduit 3 euros ; groupe 3,50 euros par personne ; et pour les scolaires 2 euros par élève. Gratuit pour les moins de 10 ans. Forfait visite guidée : 30 euros.

Plus d’informations sur www.memoireduchambon.com