Le Mont Gerbier et les sources de la Loire

Velay - Le Mont Gerbier de JoncLà où le fleuve naît du volcan !

Le Gerbier de Jonc (1 551 m) est l’archétype des sucs phonolitiques de ce territoire. Sa forme ramassée est liée à la nature très pâteuse de la lave, datant de 7 millions d’années.
Du Gerbier de Jonc et des reliefs phonolitiques environnants, surgit comme par magie le plus long fleuve de France : la Loire. Un sentier permet d’atteindre le sommet de ce suc phonolitique célèbre.
Un autre sentier (3 km) vous permettra de découvrir les particularités du site : de « l’authentique » à « la véritable » source de la Loire, en passant par la « source géographique ».

Le Gerbier de Jonc se situe également sur la ligne de partage des eaux entre la Mer Méditerranée et l’Océan Atlantique. De part et d’autre de celle-ci, le temps et l’érosion ont différencié 2 ensembles géomorphologiques : le plateau du Mézenc au nord-ouest et un relief beaucoup plus mouvementé fait de sucs et de vallées encaissées à l’est.

 

Les Gorges de la Loire

Les gorges de la Loire àNous avons de la Loire l’image du « fleuve royal », écrin somptueux et paisible des châteaux du Val de Loire.
Mais le Velay voit la rencontre de la toute jeune Loire encore tumultueuse et des volcans d’Auvergne. Le plus long fleuve français prend sa source au mont Gerbier de Jonc, au nord de l’Ardèche.

Dans la Haute Vallée de la Loire jusqu’au Puy-en-Velay, il se fraye puissamment un chemin dans le plateau volcanique et présente des gorges encaissées et rocheuses. A partir de Lavoûte-sur-Loire, son cours peut enfin prendre ses aises dans la plaine d’Emblavez. La Loire nous rappelle ici plus qu’ailleurs qu’elle est le dernier fleuve encore indompté d’Europe, ponctué par les tout premiers châteaux de la Loire.

Elle abrite une faune étonnante : loutres, grands ducs d’Europe, circaètes Jean-le-blanc, écrevisses à pattes blanches, moules perlières….
Cette diversité est reconnue par le classement en zone protégée européenne Natura 2000 d’une grande partie des gorges de la Loire altiligériennes.

Dans l’histoire vellave, la Loire a été tout à la fois contrainte, naturelle et source de richesse par la pêche et l’utilisation de sa force dans les moulins. Aujourd’hui, elle propose de nombreuses activités de loisirs et de détente !

 

Les Gorges de l’Arzon

Randonnée dans les gorges de l'Arzon près de Saint-Pierre-DuchampL’Arzon, longue d’environ 42 km, est l’une des plus belles rivières de notre département .
Elle prend sa source au-dessus de Craponne-sur-Arzon à environ 1 000 mètres d’altitude.

D’abord calme, elle s’engouffre au niveau de Chomelix dans des gorges profondes, longues d’une dizaine de kilomètres, et qui se divisent en trois parties : les gorges de Chomelix qui se terminent au gouffre noir (là, l’Arzon retrouve un peu de calme en traversant les prés d’Arsac), puis les grandes gorges avec le gouffre de « la » chéneau et l’infranchissable gouffre étroit à l’aplomb du château d’Arzon (aujourd’hui en ruines).

Viennent ensuite, après avoir été grossies par les eaux du ruisseau de Saint-Pierre et de la Chamalière, les gorges de Bellevue pour se terminer enfin au gouffre des voûtes tout proche du village de Coutarel.

L’Arzon va alors poursuivre tranquillement sa course sur 7 ou 8 km, laissant derrière elle le village d’Eyravazet pour arriver enfin à Vorey et se jeter dans la Loire.

Les Gorges de l’Arzon sont un site Natura 2000.

 

La Vallée de l’Ance

Le pont du Diable à ChalenconL’Ance du Nord naît dans le massif du Forez, dans le département du Puy-de-Dôme, à environ 1300 mètres d’altitude.

La rivière s’écoule assez régulièrement dans les terrains granitiques et, à son entrée en Haute-Loire, sur la commune de Saint-Julien-d’Ance, la vallée s’encaisse faiblement jusqu’au barrage de Passouira.

De nombreuses prairies et forêts de résineux sur les versants constituent son environnement naturel préservé. L’Ance du Nord bénéficie d’une réputation justifiée pour la pêche, notamment des salmonidés.

L’Ance du Nord est un affluent direct de la Loire en rive gauche, au niveau de Bas-en-Basset.

 

La Cascade de la Beaume

Cascade de la BeaumeLa Cascade se situe près du village d’Agizoux, à 900 mètres d’altitude, entre Solignac-sur-Loire et le Brignon par la D54.

Elle est le résultat de l’érosion : les eaux de la rivière Ourzie entaillent le basalte du plateau et jaillissent du haut de la falaise pour retomber 27 mètres plus bas et donner naissance au ruisseau de la Beaume, affluent de la Loire.

La Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay, en partenariat avec l’Office National des Forêts, a réalisé un aménagement touristique qui permet de découvrir au mieux ce site naturel, l’un des plus spectaculaires de la Haute-Loire, dans un environnement boisé et rocailleux. La flore et la faune y sont également très riches.

Consultez les informations sur La Cascade de la Beaume

La pêche dans le Velay

Sur les 3 000 km de cours d’eau de la Haute-Loire, 2 800 sont classés en première catégorie (à salmonidés dominants) : la truite fario est la reine de ces eaux vives et oxygénées, mais on rencontre aussi l’ombre, superbe et rare poisson de sport, sur les cours supérieurs de la Loire et de l’Allier.

Dans le pays du Velay, la « belle mouchetée » (la truite), descendue des plateaux volcaniques, peuple ruisseaux et rivières : on la pêche aux appâts naturels ou au lancer léger.
La Loire est classée en deuxième catégorie en aval de Cussac-sur-Loire : on y pêche poissons blancs (chevesnes, vandoises), fritures (ablettes, goujons), carnassiers (brochets, perches) et carpes.

 

Et pour en savoir plus…

Maison de la Pêche
32, rue Henri Chas
43000 LE PUY-EN-VELAY
Tél : 04 71 09 09 44
federation.peche.43@wanadoo.fr

www.pechehauteloire.fr

www.respirando.fr