Le Velay offre un extraordinaire décor de volcans éteints façonnés par l’action du temps et des hommes.

Quel que soit le lieu d’observation, la multitude de sites volcaniques frappe par sa diversité :

Cônes volcaniques à cratère du Mont Bar, dômes de lave du Meygal et du Mézenc, coulées et cratères d’explosion du Massif du Mézenc, cheminées du Bassin du Puy-en-Velay, sucs de l’Emblavès.

Tout ici incite à l’étonnement et au sentiment de découverte sans cesse renouvelé.

L’offre Volcans en Liberté met en scène ce lien extraordinaire qui a uni de tous temps l’espace volcanique et les activités humaines. Chaque site présente un aménagement spécifique qui vous permettra d’entrer dans l’histoire des hommes et des volcans, en toute liberté.

 

Le Ravin de Corboeuf

Randonnée au Ravin de Corboeuf près de Rosières, Pays du Velay, Haute-Loire, AuvergneLa nature a parfois des créations surprenantes ; un des sites naturels les plus étonnants du Velay est le ravin de Corboeuf, surnommé « le petit Colorado de l’Auvergne ».

A l’est de Rosières, la terre s’entrouvre sur un canyon d’argiles multicolores, alternant petits ravins et fines crêtes. Un lent travail géologique donne à admirer un panorama qui n’est pas sans rappeler les Badlands de l’Ouest canadien.

A la fois paysage intime donnant la sensation de pénétrer au cœur des strates terrestres, et paysage grandiose lorsque sillonnant à son pied, l’homme lève les yeux, il témoigne des formations sédimentaires caractéristiques du bassin de l’Emblavez et du Puy-en-Velay. Il abrite une flore rare et protégée.

Des balades découvertes sont organisées par l’Office de Tourisme en juillet et août. Plusieurs circuits pédestres libres sont possibles au départ de Rosières ; la brochure est disponible au bureau d’accueil.

Consultez les informations sur Le Ravin de Corboeuf

 

Le Mont Bar et sa tourbière

Le mont Bar près d'Allègre, volcan, Pays du Velay, Haute-Loire, AuvergneLe Mont Bar, qui domine le Velay de ses 1175 mètres, est un volcan de type strombolien de la chaîne du Devès. Son âge a été estimé à 790 000 ans. Son cratère contient une tourbière, cas unique en France et peut-être en Europe, « une tourbière plate acidophile » où poussent sphaignes, laîches filiformes… Une superbe hêtraie couvre ses flancs. Quant à la faune, il a été recensé 11 espèces de libellules, des reptiles, des oiseaux de forêt de montagne…

Elle est la propriété du Conseil Général de Haute-Loire et le site est classé Réserve Naturelle Volontaire depuis 1996.

Consultez les informations sur  le Mont Bar et sa tourbière

 

Les Narces de Chaudeyrolles et le Mont Signon

Les Narces de Chaudeyrolles et le Mont Signon, volcan, Pays du Velay, Haute-Loire, AuvergneDeux sentiers d’interprétation vous mènent à la découverte des ressources naturelles et des anciens usages qu’en faisaient les habitants de Chaudeyrolles.
Le Mont Signon domine le village.

Pendant des siècles, ce volcan a été exploité par les artisans locaux pour couvrir les toits en lauzes.

En contrebas du village, une tourbière (ou narce) de grande surface s’est formée au sein d’un ancien cratère d’exploitation formant une cuvette en partie drainée.
Elle était autrefois exploitée pour l’extraction du combustible (chauffage à la tourbe).

On y rencontre des plantes caractéristiques des milieux aquatiques de montagne : œillet superbe, parnassies, ményanthes « trèfle d’eau », reine des prés, ou gentiane pneumonanthe.
Drosera, grassette, lézard vivipare pourront également être aperçus.

Consultez les informations sur les Narces de Chaudeyrolles et le Mont Signon

 

Les Grottes de Couteaux

Les Grottes de Couteaux, Lantriac, Pays du Velay, Haute-Loire, AuvergneL’ensemble d’habitat troglodyte de Couteaux, à Lantriac, est un village complet qui regroupe, sur plusieurs niveaux, une série de fermes, mais aussi une forge et des lieux collectifs tels que assemblée, chapelle …
Creusées par l’homme dans la roche volcanique, ces grottes ont été occupées pendant tout le moyen-âge, puis de façon irrégulière jusqu’au siècle dernier.
Certaines cavités sont des volumes simples et modestes, d’autres, plus travaillées, confirment que nos ancêtres connaissaient déjà… le bioclimatisme !

Des panneaux d’interprétation, sur place, permettent de lire l’histoire de ces grottes de la naissance du volcan à aujourd’hui.

Site “Volcans en Liberté”.

Consultez les informations sur les Grottes de Couteaux

 

Le Suc de Chapteuil

Le Suc de Chapteuil à Saint-Julien-Chapteuil, volcan, Pays du Velay, Haute-Loire, AuvergneDominant le bourg de Saint-Julien-Chapteuil, le suc de Chapteuil est la racine d’un ancien volcan érodé au cours des temps géologiques. Nous n’en voyons plus que la cheminée que les géologues désignent sous le terme de “ neck ”.

C’est sur ce rocher que les seigneurs de Chapteuil, une des lignées les plus puissantes du Velay, bâtirent une imposante forteresse entre le IXe et le XIIIe siècle.

Elle a été détruite en 1574 et ne sont désormais visibles que la base du donjon, les vestiges de deux portes et des habitations paysannes ainsi qu’une tour de la première enceinte.

Un sentier d’1h30 environ est aménagé autour du suc et vous fera découvrir les richesses géologiques du lieu, le panorama qu’admirait Jules Romains (table d’orientation au sommet), l’histoire de la forteresse et la vie d’un des plus célèbres troubadours de son époque : le seigneur Pons de Chapteuil, qui chanta son amour pour Azalaïs de Mercoeur et sa douleur de l’avoir perdue : “ Joie s’est enfuie et plaisir est perdu… ”

Consultez les informations sur Le Suc de Chapteuil

 

Le Marais de Limagne

La végétation du marais de Limagne est organisée en ceintures concentriques.
De l’extérieur vers l’intérieur, on observe trois premières zones sans arbres. La végétation des deux premières forme un véritable radeau et le centre du marais présente de nombreux pins et bouleaux.

Plusieurs facteurs expliquent cette répartition. Les zones extérieures voient affleurer l’eau en surface tandis, qu’au centre, l’assèchement permet aux arbres de se développer.

Parallèlement, la minéralisation du milieu est plus faible quand on se rapproche du centre et l’acidité plus importante. Enfin, à la périphérie, l’eau qui affleure en surface s’échauffe en période estivale, tandis qu’au centre, les sphaignes et mousses dont la décomposition concourt à la formation de la tourbe, constituent un isolant qui limite les variations de températures.

Ecarts de températures faibles, fraîcheur en été, humidité contenue, richesse en éléments minéraux et acidité importante expliquent la variété de la flore du marais.

 

Eboulis de Bourianne

La coulée de lave de Bourianne à Saint-Julien-D'Ance, volcan, Pays du Velay, Haute-Loire, AuvergneIl y a 6,5 millions d’années, une coulée de lave provenant du sud-est a parcouru plus de 5 km dans une vallée peu profonde.

Elle est sortie par la bouche largement égueulée d’un volcan de forme conique. Cette coulée s’est étalée et son refroidissement a donné naissance à de nombreux prismes hexagonaux de nature basaltique.

Aujourd’hui, le relief s’est inversé car l’Ance a creusé sa vallée. Le basalte, plus résistant à l’action de l’érosion, a constitué ainsi un plateau après avoir été le résultat du refroidissement d’une coulée dans une vallée.

Entre temps, les bords de la coulée ont été soumis à des alternances de gel et de dégel qui ont détaché les orgues. De vastes éboulements et des glissements sur la pente argileuse ont fait le reste (texte tiré du topo-guide de découverte conçu par le CPIE du Velay, en vente au prix de 1 € auprès de l’Office de Tourisme du Pays de Craponne).

Vous pourrez découvrir cette coulée, située sur la commune de Saint-Julien-d’Ance, grâce au chemin qui permet de monter jusqu’au sommet où se trouve une table d’orientation (parcours d’environ 3 km pour un dénivelé d’environ 140 mètres).

Consultez les informations sur les Eboulis de Bourianne